Taille des Rosiers anciens

Quelques Définitions :

  • Remontant : plante ayant au moins 2 floraisons dans l’année.
  • Rosier arbustif : rosier ayant la même forme qu’un arbuste, c’est à dire aussi large que haut.
  • Rosier grimpant : rosier ayant des tiges assez rigides, mesurant de 3 à 5 m. de haut ; à disposer sur un pergola ou un mur, un treillage, une palissade.
  • Rosier liane et sarmenteux : rosier à tige souple, mesurant de 5 à 12 m. de haut ; à installer au pied d’un arbre ou d’un grand mur.

Les Grands Principes :

Il faut tout d’abord bien observer le rosier : l’objectif de la taille est de le renforcer tout en lui conservant son port naturel.

La feuille, l’œil ( bourgeon ) donne la direction de la future branche. Tailler droit au dessus d’un œil, d’une feuille allant toujours vers l’extérieur afin d’ouvrir votre plante.

Ne jamais retirer les tiges du centre du rosier, ce sont elles qui lui permettent de conserver son port. Retirer toutes les tiges mortes ou malades.


Taille d’été ( fin juin à septembre) :

  • Rosiers arbustifs ou rosiers grimpants remontant : Cette taille permet la refloraison de votre rosier.
    Couper la fleur ou le bouquet floral entre 3 et 5 feuilles sous la fleur (la feuille appartenant à la fleur n’étant pas comptée).
    Couper au dessus d’une feuille / œil (bourgeon) allant vers l’extérieur de la plante.
    Vous favoriserez la ramification de certains grimpants à longues tiges en n’hésitant pas à couper ces dernières de moitié.
  • Rosiers arbustifs non remontants : attendre la fin de la floraison pour tailler entre le tiers et la moitié de la pousse de l’année, en taillant toujours au dessus d’une feuille / œil.
  • Rosiers sarmenteux ou lianes non remontants : tailler comme les rosiers arbustifs non remontants les 2 voire 3 premières années de plantation. Vous taillerez ensuite les plantes trop envahissantes entre mi-février et mi-mars (selon la précocité du printemps).

   


Taille de fin d’hiver (mi-février à mi-mars) :

  • Rosiers arbustifs remontants et non remontants : tailler environ un tiers , à la moitié de la hauteur du rosier au dessus d’une feuille allant vers l’extérieur.
    Garder toutes les branches basses venant de la base ( floraison du pied à la tête).
  • Rosiers grimpants : diriger les tiges dès la première année le long du treillage ou de la pergola. Ces tiges, appelées branches charpentières, resteront à vie sur le rosier si elles sont saines.
    Tailler les grandes tiges non charpentières à la hauteur où l’on souhaite voir se développer de nouvelles branches. Vous les raccourcirez du tiers à la moitié en prenant soin de sauvegarder toutes les petites branches sur les branches charpentières.

   


Conseils de Plantation

La plante que vous venez d’acquérir a été cultivée avec le plus grand soin.
Quelques conseils afin qu’elle puisse s’épanouir dans votre jardin.

A bannir : Ne jamais mettre, de l’engrais chimique, organique ou du fumier frais dans le trou de plantation. Si vous y mettez de l’eau, retravaillez le.

Règle générale : Utilisez du compost, de l’or brun, du fumier ayant au minimum 1 an de décomposition du terreau, bien le mélanger avec la terre.

Creusez un trou, deux fois du volume des racines ou du conteneur.
Pour une plante en racines nues : Effectuez un pralinage (c’est-à-dire tremper les racines dans de la boue épaisse).
Pour une plante en conteneur : Bien l’arroser avant la plantation.
Il ne vous reste plus qu’à reboucher le trou, faire une cuvette et bien arroser.

Pour les rosiers : Nous vous conseillons toutefois de faire un trou plus profond afin d’enterrer, de 5cm environ, le point d’écussonnage (grosseur d’où partent toutes les branches).
Votre rosier n’en sera que plus stable, vigoureux et résistant au froid.


N’hésitez pas à nous consulter..